• Recycler les cartouches usagées n’est pas seulement indispensable, c’est capital. Voilà pourquoi Alterink s’y attache depuis de nombreuses années.

Quant à ceux qui pensent que le recyclage des cartouches usagées n’est qu’une opération de communication visant à s’offrir une image d’entreprise « écolo », ils se trompent lourdement…

Produire une cartouche laser neuve consomme environ 3,5 l de pétrole… Or, 81millions de cartouches pour imprimantes, photocopieurs, fax et machines à affranchir* sont consommées chaque année rien qu’en France.

Ces consommables génèrent 19 400 tonnes de déchets*, parmi lesquels des composants très toxiques comme l’arsenic et le nitrate d’argent.

En donnant une seconde vie (et parfois une troisième vie) aux cartouches pour machines à affranchir, Alterink allège la pression de cette activité sur l’environnement.

Mais pour être efficace, nous avons besoin du concours de nos clients… Et nous faisons tout pour que cet effort ne leur coûte rien : à chaque commande, nous joignons une enveloppe retour pré-adressée et prépayée ; il suffit d’y placer la cartouche usagée et de nous la retourner… Nous nous occupons du reste !

 

*Chiffres : Ademe 2014.